|||

Writever — Novembre 2021

Une petite touche d’Halloween, et beaucoup de fantaisie dans la liste du #Writever de novembre concoctée par Ketty Steward.

C’est parti pour 1 jour = 1 mot = 1 micro-nouvelle SFFF !

(Pour découvrir les mois précédents, c’est ici : janvier, février, mars, avril, mai, juin, juillet, août, septembre, et octobre)

Liste du Writever – Novembre 2021Liste du Writever – Novembre 2021


1/ Silence

Il aimait le silence de l’espace.
Enfin, tout était relatif, l’espace bruissait de communications radio et son vaisseau grognait et cliquetait sans cesse.
Alors, il coupa tout les système, mit l’appareil en panne.
Il se laissa dériver dans le vrai silence. Enfin.

Source


2/ Appartenir

Le principe d’appartenance des natifs de Z/U4 était si vivace en eux qu’ils adoptaient pleinement tout de leurs vis-à-vis. On pensait alors à un phénomène d’assimilation accéléré.
Mais, qui assimilait qui ?
En fait, personne n’avait imaginé invasion plus perverse.

Source


3/ Lasagne

J’y suis presque ! Je n’ai plus qu’à dériver l’influx électronique sur les couches supérieures pour éviter la masse critique. On y est presque… déposer les derniers éléments instables par anodisation.
Enfin ! La lasagne parfaite !
Hmmm… Zut, le plat est froid…

Source


4/ Vérité

Bienvenu au service UbikTruth. Que désirez-vous ?
⏹️ La Vérité universelle
⏹️ La Vérité qui dérange
⏹️ La contre-Vérité
⏹️ La Vérité qui vous arrange
⏹️ Un remboursement
Merci de faire votre choix. Attention, des frais supplémentaires peuvent s’appliquer.

Source


5/ Mosaïque

Il était enfin arrivé aux confins, là où il aurait une vision globale de l’univers. De là, il découvre que toutes les étoiles, les galaxies forment une mosaïque, comme les pixels d’un écran.
Et sur cet écran, le visage du grand ingénieur qui le regarde en retour.

Source


6/ Connexion

Nous avions accompli l’impossible, une connexion neuronale universelle. La Terre enfin unifiée dans une symbiose spirituelle et émotionnelle. Paix de l’âme et sérénité pour tous.
Et, nous découvrîmes ce qu’il nous restait à faire ; se connecter à l’univers…

Source


7/ Porte

La porte s’était enfin ouverte sur ce monde mystérieux, mais pour combien de temps ? Je devais me précipiter mais l’inconnu me faisait peur. Pourtant, c’était le moment où jamais. Je bondis…
— Chéri, tu as laissé la porte ouverte, le chat est sorti !

Source


8/ Cafard

Avec l’expansion humaine dans l’espace (appelée la conjecture Lucazeau), il a fallu modifier quelques expressions de langage.
Après quelques incidents durant des explorations lointaines, l’expression «Avoir le cafard» avait pris une dimension horrifique.

Source


9/ Arbre

Yggdrasil, la station-monde bâtie autour d’un arbre bio-ingénié est la Babel de l’expansion spatiale.
J’avais envie de savoir si «l’arbre cachant la forêt» était aussi une réalité.
J’ai fini par trouver un multivers caché dans les algorithmes de ses branches.

Source


10/ Fantôme

Il y a quelqu’un dans la station. Elle est pourtant abandonnée depuis des années. Pourtant quelqu’un s’y trouve en ce moment.
Ça me fait peur, moi qui croyait être le seul à m’y trouver. Je n’ose m’en approcher…
Qui ose déranger le fantôme que je suis ? 

Source


11/ Absurde

Plus la science avance dans sa compréhension de l’univers, plus elle se heurte à son aspect immensément absurde.
À tel point que les émissions de vulgarisation scientifiques tendent de plus en plus à être confondues avec des sketches d’humour anglais.

Source


12/ Enfer

À bord d’un vaisseau-génération, capable d’un voyage absurdement long, ils avaient cru trouver l’enfer au bout de l’univers.
Mais l’univers est sans limites, et pourtant ils parvinrent à atteindre leur destination.
Car l’enfer est en chacun d’eux.

Source


13/ Mort

Dès 2072, l’omniprésence de la réalité augmentée dans notre quotidien, et l’émergence des clones-IA de nos chers disparus eurent une conséquence étrange sur le taux de criminalité.
En effet, ne sachant plus qui était mort ou vivant, l’assassinat devint compliqué.

Source


14/ Secrets

Au centre de l’univers se trouve un hyper trou noir, au cœur de sa singularité réside le secret ultime, la révélation finale.
Et je vais enfin le découvrir !
Je le touche, et… un message apparait où je lis :
«Game over. Recommencer le niveau ?»

Source


15/ Placard

Le gamin ne voulait pas s’approcher ni ouvrir le placard de sa chambre. Ses parents n’arrêtaient pas de lui expliquer qu’il n’y avait pourtant rien à craindre.
En revanche, le monstre qui y résidait croisait les tentacules pour ne pas avoir à déménager un jour.

Source


16/ Rire

On dit que le rire est le propre de l’homme, mais c’était avant notre rencontre avec les habitants de la galaxie NGC 598. Les «bouddhas rieur», ces petits êtres avaient la jovialité communicative.
Quand ils passèrent à l’offensive, nous étions morts de rire.

Source


17/ Relation

Il existait une étrange relation entre moi et mon ami. Il ne communiquait que par ordres, qu’instinctivement j’exécutais. Puis, il disparaissait, me laissant seul dans le noir.
Étant son assistant virtuel, n’étais-je rien de plus pour lui ?

Source


18/ Cigale

La stridulation des insectes endémiques à cette planète me rappelait le chant plein de nostalgie des cigales terrestres.
Ça aurait pu être apaisant et rassurant s’il ne s’agissait pas des bruits de mandibules achevant de déchiqueter les membres de mon équipage.

Source


19/ Grille-pain

— L’agence veux juste savoir comment vous avez réussi à mettre au point votre moteur supraluminique. Il parait que vous l’alimentez avec un composant… exotique ?
— Non. Juste un grille-pain.
— Mais, pourquoi un toaser ?
— C’est pratique, si on a un petit creux.

Source


20/ Rose

«Ça sent pas la rose ici !» fut le commentaire malheureux du diplomate en entrant dans la ruche des apoïdés.
Terriblement susceptibles, elles envoyèrent la délégation humaine sur les roses, eux qui se piquaient de leur faire signer un traité commercial.

Source


21/ Rupture

La rupture du continuum spatiotemporel a eu des conséquences curieuses et amusantes. En tout cas c’est l’avis que je partage avec mes doubles impairs. Les pairs ne sont pas d’accord du tout. Quant aux chiffres premiers, on comprend rien quand ils nous parlent.

Source


22/ Sanguine

Pendant des siècles, la Terre fut bleue comme une orange. Avec l’accélération de la consommation, les clivages et pénuries, les massacres, les guerres et les pandémies, elle changea subtilement de couleur.
Désormais, la Terre était bleue comme une orange sanguine.

Source


23/ Oignons

— C’est pas la peine de me répéter ta théorie comme quoi l’univers ressemble à un oignon. Y’a que toi pour trouver ça logique et tous le monde se moque de toi.
— N’empêche…
— Quoi, encore ?…
— N’empêche que quand tu t’approches d’une étoile, ça sent la friture.

Source


24/ Loup

La galaxie pullulait de dangers. Pour survivre, il fallait être un prédateur. Il avait donc baptisé son vaisseau «Fenrir» et ne suivait qu’une seule éthique ; mordre plutôt que d’être mordu.
Il l’avait poussé si loin qu’il était chirurgicalement devenu un loup.

Source


25/ Car Wash

Le space wash le plus couru de l’univers a la particularité est d’avoir des hôtesses en tenues légères qui lavent les carrosseries.
Notons que ce n’est pas du goût de tout le monde de voir un protoplasme gluant se vautrer sur une coque.

Source


26/ Sérieux

Il m’affirme avec le plus grand sérieux qu’il ne vient pas de notre planète. Je l’enjoint de me le prouver. Il me propose de partir avec son vaisseau.
Il avait omis de me dire qu’il ne pouvait plus revenir sur Terre.
Tant pis. Visitons l’univers à deux, mon ami.

Source


27/ Ombre

La matière noire se cache dans les ombres. Comme les étoiles éclairent tout l’univers, il était impossible de la découvrir. Jusqu’à ce que les humains prolifèrent en colonies, projetant des ombres partout.
Alors la face obscure de l’univers put enfin se libérer.

Source


28/ Confession

Le baroudeur de l’espace livrait sa dernière confession. Il avoua n’avoir jamais atteint le bord de l’univers, mais il maintenait en avoir fait le tour. Devant ce paradoxe, il invoqua la nature quantique de l’univers.
Et il ajouta, espiègle : «J’y suis encore !»

Source


29/ Temps

Le temps s’était arrêté. Il n’était plus. La vie continuait, le cycle des astres se perpétuait, mais le temps ne s’écoulait plus, figé dans un cristal épais comme un souffle.
L’angoisse nous saisit en premier. Puis le soulagement. Car tout était encore possible.

Source


30/ Cube

Nos instruments sont désormais assez puissant pour observer l’univers entier, et constater qu’il a la forme d’un cube. Nous avons également découvert des amas de galaxies groupés de manière particulière sur chacune de ses faces.
À l’évidence Dieu joue au dés.

Source


Dans les épisodes précédents… Writever — Octobre 2021 Je ne sais plus quoi écrire…
Dernières entrées Lettre ouverte à la régie de bus d’Aix-en-Provence En passant… Dentisterie, suite Quelques infos, en vrac… Hier, je suis allé au dentiste… Writever — Décembre 2021 Je ne sais plus quoi écrire… Writever — Novembre 2021 Writever — Octobre 2021 Writever — Septembre 2021 Le train de nuit Le petit vélo de Vincent Corlaix Writever — Août 2021 Mes conseils en écriture Writever — Juillet 2021 Mes petits rêves de grandeur enfuis Writever — Juin 2021 Writever — Mai 2021 20 ans de Marmite & Micro-ondes Writever — Avril 2021 Jordan of Persia Cher Olivier, on se connait si bien… Les Archives reprennent du service ! Writever — Mars 2021 Une petite madeleine : le Starbird À la recherche de l’homme de Rapa Iti Les aventures incroyables d’un tweet ordinaire Writever — Février 2021 Writever — Janvier 2021 Un état des lieux de mon silence Writever — Janvier 2021