|||

Worlds of Byebye

Un collègue du boulot m’a offert jeudi dernier un pass découverte pour Worlds of Warcraft. J’avoue que depuis le temps que j’en entend parler, je n’avais pas eu trop de curiosité envers ce MMORPG1 (d’aucun dirons LE mmorpg). Grâce à lui (mais tout de même intéressé par un potentiel recrutement), je peux maintenant dire « Wé, wé. Je connais WoW, j’y ai joué… »

Mais, sans en dire beaucoup plus. L’accès découverte permet de monter un perso jusqu’au niveau 20 (niveau parfaitement ridicule si j’ai bien compris). Pour monter plus haut et bénéficier d’autres fonctionnalités et sociabilités, il faut payer le jeu et prendre un abonnement.

Mon nain chasseur-mineur des montagnes et son compagnon ours sont actuellement au niveau 11, mais je crains de déjà pouvoir dire que ce pauvre nain a peu de chances de voir un jour le nimbe magique et la pluie d’étincelles annoncer son arrivée au 20ème niveau. Parce que d’ici là j’aurai viré le jeu de ma machine et aurai commencé à profiter de pouvoir décrier ce jeu « en toute connaissance de cause ». C’est mesquin mais c’est comme ça. Na.

Qu’est-ce que je reproche à ce jeu ? Finalement pas grand-chose. Il est joliment réalisé (même si parfois je suis assez surpris par le choix de la palette de couleurs… Les intérieurs de grottes violettes, ça pique), les décors sont sympas et plein de bonnes trouvailles, les animations assez datées mais restent efficaces. Il est également étonnants de pouvoir traverser l’intégralité de carte sans téléchargement2, avoir une expérience de jeu fluide même sur une connexion aussi passable que la mienne.

Mais là où le bas blesse —et ça n’engage que moi— et où le jeu m’a perdu, c’est finalement sa linéarité. J’ai eu le sentiment de ne faire que passer d’un PNJ3 à une mission et retour au PNJ avant de passer au suivant. On va voir tel personnage qui vous dit d’aller éradiquer tant de tel type de monstre pour toucher tant d’XP et gagner tel accessoire qu’on trimballe inutilement en attendant d’avoir le niveau et les compétences pour le porter. Au bout de 5, 10, 15 du même, j’ai commencé à me demander où était l’intérêt du jeu. « Plus tard, monte tes niveaux, tu verras ! »

Oui, mais non. S’il faut attendre au moins le niveau 40 et avoir déboursé 60-70€ (pour 3 mois de jeu) pour commencer à apprécier ce jeu (et c’est même pas sûr que ça me plaise, au final), vous comprendrez que je puisse ne pas avoir la patience d’attendre que le vrai jeu se dévoile. Et on dit de WoW qu’il est chronophage. Je n’avais pas compris sous quel angle.

Au début, j’avoue, je gardais encore espoir grâce au fait que finalement c’est un MMO, et que donc je pourrais jouer avec mes deux collègues du boulot. Las ! Étant en accès découverte, je joue de manière isolée des joueurs patentés, ne croisant dans le jeu que des joueurs eux aussi en mode découverte. Qui ne me parlent pas et à qui je n’ai rien à dire.

Finalement, sans faire preuve d’une volonté particulière, j’ai vaincu deux addictions en n’en étant pas affecté : le tabac et WoW.

Nootilus le nainNootilus le nain


  1. Massively Multiplayer Online Role Playing Game ou dans la langue de Guillaume Musso : Jeu de Rôle en Ligne Massivement Multijoueurs.↩︎

  2. En fait, durant tout le jeu je n’ai vu que deux écrans de téléchargement.↩︎

  3. Personnage Non Joueur. En gros, un figurant piloté par l’ordinateur.↩︎

Dans les épisodes précédents… Nostalgie, quand tu me tiens… Mes 16 meilleurs films de S-F Voici ma liste de mes 16 films de S-F favoris, inspirée de celle donnée par Jeanne A. Debat. Comme elle, j’ai choisi de ne pas donner les titres.
Dernières entrées Les minutes de la Scribulerie — Séance 6 Les minutes de la Scribulerie — Séance 5 Inktober 2022 — La version Stable Diffusion Inktober 2022 Les minutes de la Scribulerie — Séance 4 J’ai réparé mon vélo Les minutes de la Scribulerie — Séance 3 Je fais l’Inktober 2022 Les minutes de la Scribulerie — Séance 2 Les minutes de la Scribulerie — Séance 1 L’axiome de la visibilité absolue J’ai cassé mon vélo Le séjour en Grèce 2022 — la totale Des insultes classes J’ai refait du vélo ! L’histoire triste d’un bête clavier Ελλάδα 2022 — Jour 14 Ελλάδα 2022 — Jour 13 Ελλάδα 2022 — Jour 12 Ελλάδα 2022 — Jour 11 Ελλάδα 2022 — Jour 10 Ελλάδα 2022 — Jour 9 Ελλάδα 2022 — Jour 8 Interlude Ελλάδα 2022 — Jour 7 Ελλάδα 2022 — Jour 6 Ελλάδα 2022 — Jour 5 Ελλάδα 2022 — Jour 4 Ελλάδα 2022 — Jour 3 Ελλάδα 2022 — Deuxième Jour Ελλάδα 2022 — Premier(s) jour(s)