|||

Le bulletin de la Coquille — Mars

Écriture nomade, l’aventure continue

Pourquoi me contenter d’un carnet et d’un stylo pour écrire quand je ne suis pas chez moi et que je ne peux pas me charrier le PC portable ?

Parce que je suis un indécrottable geek, déjà. Et qu’ensuite j’ai bien zieuté sur les Freewrite d’Olivier et Lionel. J’en parle au passé parce que les prix sont rédhibitoires pour moi, surtout après avoir lu les mésaventures de Lionel pour écrire avec un clavier français1, sans parler d’avoir du Bépo dessus.

Au fil de mes pérégrinations à la recherche d’une alternative satisfaisante et bon marché, j’ai réalisé que j’avais complètement oublié une fonctionnalité par défaut des nomades Android : on peut brancher (en USB-C) n’importe quelle souris ou clavier.

Après un test concluant du premier coup, je me suis senti un peu couillon de ne pas y avoir repensé plus tôt. Mais restait un écueil majeur à franchir ; encore fallait-il que le clavier externe puisse écrire en Bépo. Pas question de transiger en Azerty pour moi.

Fort heureusement, un petit collectif proche du projet Bépo a écrit un driver Bépo pour claviers physiques sous Android. L’appli est présente à la fois sur le Play Store et sur F-Droid, mais, bêtement et pour aucune raison visible, le Play Store refuse que je l’installe sur aucun de mes appareils.

En passant par F-Droid, aucun souci. Après test rapide, tout marche. Youpi !

Prochaine étape : parvenir à utiliser la synchronisation depuis mon Nextcloud pour pouvoir accéder à mon Obsidian depuis n’importe où…


Ce week-end en coquillade

Un joli titre non-sensique pour faire un petit bilan de ce premier weekend, inaugural d’une nouvelle-nouvelle-nouvelle2 formule du blog. Car j’ai toujours et encore des sursauts de velléités d’écrire régulièrement pour cette chose.

Je suis retombé3 sur un cahier d’écriture. J’en ai plein, entassés, mal rangés, éparpillés, parfois à peine entamé, d’autres presque finis, la plupart vierges puisque collectionnés par un malade mental en phase très avancée de thésaurisation des supports d’écriture analogique4. Donc, sans volonté propre de faire de l’autoarchéologie, un écroulement inopiné d’une assez conséquente pile de « machins à ranger un jour » m’a remis entre les mains quelques reliques. Donc un carnet de dessins assez remotivant, et les quelques cahiers cités plus haut.

Dans l’un d’eux, j’ai retrouvé une tentative de formule d’animation de ce blog ; j’avais (naïvement) imaginé écrire mes billets en version manuscrite avant de les retaper et les poster.

On est tous d’accord ‽ C’est pratiquement intenable. Mais du coup, avec le recul, je me suis dit que le cumul de petits billets n’était pas bête.

Donc, je re-re-re-re-re-re-re-re-re-lance la formule « grands billets composés de petites particules », avec l’idée de faire un poste par semaine.

Encore un vœu pieux ? Piouh piouh piouh… On verra.


(Encore) un clavier

J’ai craqué. Je me suis offert un nouveau clavier. Je ne vous dirai pas comment je suis tombé dessus, parce que c’est un peu la honte5. Mais voilà. Je me suis commandé unErgohaven K:03.

Mon nouveau clavier, le Ergohaven K : 03Mon nouveau clavier, le Ergohaven K : 03

J’avais lu dans les discussions à son propos qu’il ne fallait pas être pressé de le recevoir. Certains parlaient de deux mois d’attente. Ça ne m’a pas découragé. Tout juste intrigué parce que sur le site du vendeur, il promet « une expédition sous 48 heures après commande ».

Je n’ai pas attendu 48 heures. Je n’ai pas patienté 2 mois. Mais ça a un peu pris son temps tout de même.

Je me suis par contre un peu inquiété parce qu’après la confirmation du paiement (de mon côté) fait via Paypal, je n’ai plus eu de nouvelles du tout, aucun mail du vendeur, rien.

J’ai fini par me décider à ouvrir un contentieux auprès de Paypal sous le sujet que le vendeur n’avait pas prit contact avec moi. Quelques heures plus tard, le vendeur m’a envoyé un message sur Whatsapp pour me demander des explications.

Longue histoire courte, il s’avère que ses mails ne m’atteignent pas (sans explications). Donc, à partir de cet instant, nous avons communiqué par cette appli. Pour me rassurer, il m’a envoyé quelques photos de mon clavier en devenir.

C’est là que j’ai découvert que Ergohaven, c’était une seule personne et que ses claviers étaient faits main à la commande. La classe.

Un peu plus tard6, il m’a fourni le numéro de suivi. Bien entendu, je me suis rué dessus. Et j’ai découvert au fil des jours que mon clavier était en train de traverser les steppes du Kazakstan. Si…

Rassuré et impatient, j’ai attendu quelques jours encore, pour finalement recevoir un nouveau message du vendeur me communiquant un nouveau numéro de suivi. Cette fois, le tracking me prévenait que la douane n’avait rien remarqué de suspect, et que mon colis était maintenant pris en charge par La Poste. Mon clavier arrive.

Finalement,7 il est arrivé sain et sauf. Après déballage, l’objet est beau, classe. Peut-être son aspect le plus amateur réside dans la coque qui est visiblement imprimée en 3D filaire. La finition est très bien et la coque semble bien solide. Pour le reste, les mécaniques (Cherry Brown) et les cabochons sont vraiment de qualité et agréables au toucher.

Le clavier n’est pas rétroéclairé, mais possède deux voyants indiquant lorsqu’une bascule de couche temporaire est active, et deux écrans LCD.

Chaque demi-coque possède deux prises USB-C. Celle du haut permet de l’alimenter et le relier à l’ordinateur. L’autre fait la jonction entre les deux parties.

Le clavier est configurable via l’excellente application Vial, et possède 15 couches de configuration. 3 sont préprogrammées ; une couche QWERTY, une couche donnant accès aux touches de direction (partie gauche) et au pavé numérique (partie droite), et une troisième avec des fonctions particulières d’édition et de multimédia.

J’ai commencé à reconfigurer la disposition. Après plusieurs tentatives, je commence à m’approcher d’une version très agréable en Bépo, mais elle n’est pas encore parfaite. Certaines touches ne sont pas encore au bon endroit.

J’ai également découvert un comportement amusant du micrologiciel gérant le clavier. J’ai systématiquement branché le clavier sur le PC en utilisant la prise de la partie gauche. Sauf une fois où j’ai branché — par curiosité — la partie droite.

J’ai immédiatement eu un coup au cœur : toute ma configuration avait sauté. Le clavier était revenu à sa configuration d’usine. Et puis, avant de m’énerver, je j’ai débranché le bloc droit et branché le bloc gauche. Ma configuration perso était là.

En fait, techniquement, chaque demi-clavier utilise le même microcontrôleur8. Et, lorsque l’on relie les deux moitiés du clavier, le contrôleur connecté au PC prend le pas sur l’autre.

Cela veut dire que, potentiellement, on peut doubler la capacité de configuration de la bête. Autrement dit, avoir 30 couches de dispositions. C’est vertigineux et je doute que ça serve réellement à quelque chose.

Mais, c’est amusant.

Bref, ce clavier est top. Maintenant, faut que je finisse de l’apprivoiser.


Je fais toujours des savons

… et je m’amuse toujours autant

Je ne vais pas m’étendre beaucoup sur le sujet. Parce que je me connais. Si je commence sur le sujet, je vais partir sur des kilomètres de texte9 et je vais vous perdre définitivement.

Néanmoins, j’avance dans ma production personnelle. Qui n’a que très peu de chances de passer en commerciale. Parce que vendre du produit cosmétique, c’est comme vendre du produit alimentaire. Si je voulais ne serait-ce que me faire une petite page Etsy, il faudrait que je soumette chacune de mes recettes à une analyse toxicologique10, puis obtenir un numéro d’agrément d’état qui n’est donné qu’après certification que mon laboratoire est conforme aux normes.

Donc, désolé, mais en tant que hobby, ma production reste et restera à usage personnel.

Mais je continue tout de même à améliorer mon équipement. Mes dernières acquisitions concernent un moule rectangulaire très pratique11, une trancheuse manuelle12 et un thermomètre numérique à laser, bien plus pratique que le thermomètre de cuisson à aiguille que j’utilisais jusque là.

J’ai aussi trouvé une boutique en ligne qui vend des parfums naturels — qui ne sont pas des huiles essentielles — à des prix raisonnables et, surtout, dans des conditionnements intéressants puisqu’on peut les commander en des quantités allant du flacon de 10 ml à des bonbonnes de 2 litres. Seul bémol : la gamme de fragrances est bien plus réduite que celle proposée en HL chez Aroma Zone. Si je veux encore avoir des savons parfumés au lentisque, je n’ai pas le choix…


Voilà. C’est tout pour cette semaine !



  1. Cf l’article de Lionel↩︎

  2. nouvelle nouvelle, très très encore nouvelle↩︎

  3. presque au sens propre, z’allez voir…↩︎

  4. Je ne vous dis pas le danger que représente pour moi un passage au rayon papèterie d’un magasin Action.↩︎

  5. Non, vraiment, je ne vous l’avouerai pas.↩︎

  6. Moins de 48 heures, donc.↩︎

  7. Après quelques hésitations sur le jour où on devait me le livrer.↩︎

  8. Apparemment, ce sont des Raspberry Pi Zero.↩︎

  9. Sans beaucoup d’images.↩︎

  10. Payante, de ma poche, pas d’idée des prix parce que c’est sur devis.↩︎

  11. Bien plus pratique que le moule à cake chemisé de papier sulfurisé utilisé pour l’avant-dernière fournée.↩︎

  12. Sorte de guillotine horizontale rigolote.↩︎

Dans les épisodes précédents… Constat d’abandon Writever 2024 — Mars
Dernières entrées L’éclat de Coquille — Juin, tome 2 L’éclat de Coquille — Juin, tome 1 Writever 2024 — Mai L’éclat de Coquille — Mai, tome 2 L’éclat de Coquille — Mai, tome 1 Writever 2024 — Avril L’éclat de Coquille — Avril, tome 2 L’éclat de Coquille — Avril, tome 1 Writever 2024 — Mars Le bulletin de la Coquille — Mars Constat d’abandon Writever 2024 — Février Writever 2024 — Janvier Un dernier billet avant la fin du monde Un état du temps qui passe… Les Chants de Sennaar Le point écriture de la rentrée Jordan Mechner, Replay Le petit voyage en Crète — Les T-shirts Le petit voyage en Crète — Chapitre Final Le petit voyage en Crète — Chapitre 10 Le petit voyage en Crète — Chapitre 9 Le petit voyage en Crète — Chapitre 8 Le petit voyage en Crète — Chapitre 7 Le petit voyage en Crète — Chapitre 6 Le petit voyage en Crète — Chapitre 5 Le petit voyage en Crète — Chapitre 4 Le petit voyage en Crète — Chapitre 3 Le petit voyage en Crète — Chapitre 2 Le petit voyage en Crète — Chapitre 1 Saviez-vous qu’un chat a cosigné des recherches scientifiques ?