|||

La chasse aux auto-éditeurs

C’est un fait connu dans le milieu de la littérature amateur ou alternative1 que l’édition à compte d’auteur est une arnaque patentée. C’est un marché qui a explosé depuis la généralisation de l’édition numérique permettant des coûts de fabrication très abordables.

Dans ce créneau, une foultitude de gens peu scrupuleux2 proposent aux pauvres auteurs amateurs la possibilité d’éditeur leur bouquin sans passer par la case «lecture & jugement par l’éditeur».

Sur le principe ça n’a rien de répréhensible. Mais au bout du compte ça donne n’importe quoi, entre le pseudo-éditeur prêt à tout pour faire son sou et l’auteur prêt à tout pour voir son texte joliment relié en bouquin…

C’est pour cela que je n’ai pas résisté à l’envie de vous faire partager ce que j’ai trouvé sur le site www.koreus.com ce matin. Un vrai régal, et mes applaudissements à ce petit stagiaire :


  1. J’ai jamais trop aimé ces étiquettes…↩︎

  2. Parmi lesquels j’ajoute naturellement mon ex-patron.↩︎

Dans les épisodes précédents… (in)operating system Il me manque 32 zyzis…
Dernières entrées L’axiome de la visibilité absolue J’ai cassé mon vélo Le séjour en Grèce 2022 — la totale Des insultes classes J’ai refait du vélo ! L’histoire triste d’un bête clavier Ελλάδα 2022 — Jour 14 Ελλάδα 2022 — Jour 13 Ελλάδα 2022 — Jour 12 Ελλάδα 2022 — Jour 11 Ελλάδα 2022 — Jour 10 Ελλάδα 2022 — Jour 9 Ελλάδα 2022 — Jour 8 Interlude Ελλάδα 2022 — Jour 7 Ελλάδα 2022 — Jour 6 Ελλάδα 2022 — Jour 5 Ελλάδα 2022 — Jour 4 Ελλάδα 2022 — Jour 3 Ελλάδα 2022 — Deuxième Jour Ελλάδα 2022 — Premier(s) jour(s) Ελλάδα 2022 — Le Départ Les preparatifs se preparent. Un test d’écriture depuis la tablette Un peu de vocabulaire ? Ce jeu qui me ramène chez moi… Quelques nouvelles en passant… À moi l’Oscar ! Du recul sur une superproduction Lettre ouverte à la régie de bus d’Aix-en-Provence En passant…