|||

Retrouvage De Vieux Trucs

Voici un nouvel exemple d’une animation créée pour Vichy Saint-Yorre (si, les eaux en bouteilles) :

Voir la vidéo (YT)

Celle-ci a une histoire.

Elle, et une autre que je n’ai pas recalculé pour des raisons de temps, m’a été commandée quand je suis arrivé sur Vichy pour faire mon stage infographique.

Une amie que j’avais rencontré à Paris et qui à l’époque devait me remplacer au poste que je quittais chez Scopimag, avait —coïncidence— trouvé du travail dans une petite boite de prod à côté de Vichy.

Ladite boite employait un incapable-à-tout-faire, sorte de quota cotorep sauf qu’il était en pleine forme si ce n’est une déficience notoire du côté de l’intelligence.

Bref.

La boite fut —je ne sais comment— approchée par Vichy Saint-Yorre pour réaliser un petit film institutionnel interne.

Tout aurait été très bien si l’abruti sus-cité n’avait —sans prévenir personne— vendu aux clients deux séquences en images de synthèse… qu’il n’était pas capable de faire, ni personne d’autre dans la boite.

Paniquée à l’idée d’avoir un produit infaisable sur les bras, la monteuse s’est souvenu de moi et m’a appelé. À la rescousse !

Deux mois plus tard, après un boulot harrassant1, je rend mes deux séquences, tout fier de moi. Je touche avec un sourire totalement béat mon beau chèque de 20~22 kFrs et je retourne en stage.

Et j’apprend avec stupeur, ironie et un fou-rire totalement incontrôlable, que mes séquences n’ont jamais été dans le film final livré au client.

Pourquoi ?

Parce que le crétin congénital a piqué un fard, s’est vu agressé dans son intégrité de créateur multimédia numérique machin, et a été jusqu’à payer de sa poche (authentique) un pote pour qu’il réalise (en quatrième vitesse et avec les pieds) les mêmes animations.

Le patron, sorte de méduse sans personnalité2, n’ayant aucune volonté et se foutant totalement du truc pourvu que Vichy-St.Yorre paye, a viré mes séquences pour mettre celles de son petit protégé.

La pauvre monteuse m’a montré le film fini. Je voudrais souligner que ayant été payé je peux garantir une certaine objectivité, mais je le dis quand même tel quel : c’était de la merde.

La séquence présentée ici a été recalculée d’après le projet 3D d’époque. J’en ai profité pour tourner la petite séquence vidéo d’intro et de sortie pour essayer de représenter la manière dont l’animation devait s’intégrer au film réalisé (l’entrée se faisait dans le parc de l’usine, la sortie dans une fontaine des sources). Dire que cette séquence aura mis plus de 5 ans à se voir complète…

Elle est pas rigolote mon histoire ?

Si oui, alors merci bien.


  1. Essentiellement dû au P.C. qui plantait régulièrement après 2 heures de rendu.↩︎

  2. Également membre des adventistes du 7ème jour, au passage.↩︎

Dans les épisodes précédents… Kra-Boom ! Il Fait Chaud !
Dernières entrées Le journal, vendredi 22 Le journal, jeudi 21 Comment faire renaître ce blog Writever — Septembre 2021 Le train de nuit Le petit vélo de Vincent Corlaix Writever — Août 2021 Mes conseils en écriture Writever — Juillet 2021 Mes Petits Rêves De Grandeur Enfuis Writever — Juin 2021 Writever — Mai 2021 20 Ans De Marmite & Micro-Ondes Writever — Avril 2021 Jordan of Persia Cher Olivier, on Se Connait Si Bien… Les Archives Reprennent Du Service ! Writever — Mars 2021 Une Petite Madeleine : Le Starbird À La Recherche De L’homme De Rapa Iti Les Aventures Incroyables D’un Tweet Ordinaire Writever — Février 2021 Writever — Janvier 2021 Un État Des Lieux De Mon Silence Writever — Janvier 2021 Voyage En Alchimérie Voyage En Alchimérie Voyage En Alchimérie Alchimérie C’est L’histoire D’un Ordinateur Belge… Mais, J’ai Failli Oublier De Vous Dire…