|||

Et de trois

Petit message posté depuis la console du troisième système installé sur mon eeePC.

Après Windows Seven (préinstallé et dont je ne me sers plus guère) et Ubuntu EasyPeasy (un dérivé d’Ubuntu 10.10 dont l’interface est adaptée aux netbooks), me voici sous Crunchbang 10 Statler”1.

Crunchbang et mon eeePC c’est une vieille histoire ; j’ai longtemps utilisé la 8 puis la 9, les deux étant respectivement des dérivés d’Ubuntu des mêmes numéros. Et justement j’avais abandonné Crunchbang 9 car j’avais besoin de passer à Ubuntu 10 ; je voulais accéder à des dépôts qui n’existaient que pour cette version. J’avais donc effacé (à regret) Crunchbang 9 pour installer EasyPeasy. Qui m’a comblé.

Et puis entretemps, je me suis mis en tête de vouloir avoir un autre système, le plus simple possible ; à savoir un Linux basique mais puissant et connu, et sans interface graphique. J’ai donc essayé d’installer Debian (la Squeeze qui est la dernière en date). Malheureusement je me suis vite cassé le nez sur l’écueil le plus évident ; comment faire marcher le wifi ?

Après des semaines à patouiller les drivers, à chercher comment installer les build-essential sur une machine aveugle à tout réseau, j’avais presque réussi. J’en étais arrivé au point où la machine avait accepté le driver wifi mais à me retrouver insulté par le système en de nombreuses lignes d’erreurs obscures chaque fois que j’essayais de démarrer la connection wifi.

Navré de ne pas y arriver seul et ne trouvant aucune bonne âme pour m’aider2, je me suis résigné à abandonner.

Et par accident, je suis retombé sur Crunchbang 10. Je suis en fait retombé dessus parce que les développeurs de #! (c’est son surnom) ont abandonné Ubuntu pour la Debian en passant du 9 au 10. Et comme Statler était passé d’une version alpha à une stable, je n’ai pas hésité et je l’ai récupéré.

Installation impeccable, je colle le driver de ma carte wifi, je la make, et paf…

Même résultat que pour Debian. Zutcrotteflûtemerdalors.

Et puis, j’ai une intuition, un petit éclair de lucidité. Je vais faire un petit coup de iwconfig3 dans Easypeasy. Et vous savez quoi ?

Je n’installais pas le bon driver. Je m’entêtais à installer le RTL8192SE_PCI alors que le bon driver était en fait le RTL8192SE_EVA14. Une fois la méprise comprise et corrigée, le wifi est monté immédiatement. Ouf !

On a beau dire, il en faut peu pour contrarier un geek, n’est-ce pas ?


  1. Du nom d’un personnage du Muppet Show, l’un des deux vieux râleurs, celui qui n’est pas moustachu.

  2. Mention spéciale aux membres résidents du chan #debian-fr qui n’ont pas manqué à la tradition d’entraide du monde de l’informatique libre grâce auxquels j’ai appris que pour résoudre mon problème, il fallait que j’aille lire les faqs consacrées et que je tape la commande man pour en apprendre plus sur les outils à ma disposition…

  3. Commande affichant les périphériques réseau.

  4. Oui, bon ça va hein… à 13~14 lettres près…

Dans les épisodes précédents… Et ça continue, encore, encore… Déboguons Tron l’Héritage
Dernières entrées Hebdo-Cubes Hebdo-Cubes Writever — Mai 2021 Hebdo-Cubes Hebdo-Cubes Hebdo-Cubes 20 ans de Marmite & Micro-ondes Hebdo-Cubes Writever — Avril 2021 Hebdo-Cubes Hebdo-Cubes Jordan of Persia Cher Olivier, on se connait si bien… Hebdo-Cubes Hebdo-Cubes Les Archives reprennent du service ! Hebdo-Cubes Writever — Mars 2021 Une petite madeleine : le Starbird Hebdo-Cubes Hebdo-Cubes Hebdo-Cubes À la recherche de l’homme de Rapa Iti Hebdo-Cubes Les aventures incroyables d’un tweet ordinaire Writever — Février 2021 Hebdo-Cubes Writever — Janvier 2021 Hebdo-Cubes Un état des lieux de mon silence Hebdo-Cubes