|||

L’éclat de Coquille — Avril, tome 1

La plage du Jaï, collection personnelleLa plage du Jaï, collection personnelle


Rythme d’écriture

Je me suis dit qu’en fait, le mieux pour moi était –autant que possible en fonction de mes handicaps que sont la procrastination et le papillonage– de m’imposer une règle d’écriture stricte et simple :

Quand t’as le temps d’écrire, écris.

Ça sonne idiot, n’est-ce pas ? Mais, à mon niveau, c’est un véritable challenge. Et les sachants qui me sachent savent.

C’est pour cela que je suis en train d’étaler ces mots sur l’écran de mon portable, assi dans un fauteuil plutôt confortable, dans le hall d’accueil d’une des écoles où j’enseigne, un café1 à portée de main, en attendant le début d’une séance de travail.

Du coup, je m’interroge sur la manière de caler ma fréquence d’écriture pour ces billets. Évidemment, c’est un début, je dois encore caler aux petits oignons2 ma méthodologie3.

En fait, le cœur de mon interrogation est simple : dois-je intégrer les weekends dans le créneau de début de semaine ou en fin, sachant que –si ça marche encore– la gazette qui republie les billets du blog est générée les vendredis.

Alors, en plus, je dis bien « si ça marche encore », parce que le service que j’utilise jusqu’à maintenant, Mailerlite, a fait de gros changements sur l’ensemble de leurs services, et je ne retrouve rien du tout de mes réglages dans la nouvelle version.

Ajoutons à cela le fait que depuis leur migration, l’interface me demande systématiquement de certifier mon nom de domaine, ou un truc du genre, et que je ne comprend pas du tout ni le pourquoi ni le comment, je suis en train de doucement mais sûrement m’auto-convaincre qu’on va changer de crèmerie…


Le problème du Problème à Trois Corps

Bon. On en est à l’antépénultième épisode de cette première saison du Problème à 3 Corps. Outre que je n’ai toujours pas d’explication satisfaisante sur l’emploi du singulier dans le titre original, cette série me laisse dubitatif.

J’ai lu le premier roman de la trilogie, et je dois avouer qu’il m’a profondément ennuyé par bien des aspects (sauf la scène du canal de Panama qui est incroyable dans les deux versions) et je n’en ai gardé que très peu de souvenirs.

Du coup j’ai attaqué la série avec un œil relativement neuf. Et bien que l’ennui ne soit pas au rendez-vous, j’ai quand même deux gros soucis :

  • Est-ce possible que les San-Ti soient à la fois aussi évolués et en même temps aussi bêtes ?
  • Tout ça pour ça ?

Et ces deux questions m’en font me poser une troisième qui regroupe les romans et la série : Qu’est-ce qui justifie un prix Hugo pour ça, plutôt que, par exemple Anatèm de Neal Stephenson ou Latium de Romain Lucazeau qui sont pour moi carrément stratosphériquement plus géniaux que ce que j’ai lu de Liu Cixin ?


Typo-lecture

J’ai reçu deux bouquins que j’ai hâte de bûcher. Si j’en parle, vous entendez bien que c’est parce qu’ils ont quelque chose de particulier. C’est essentiellement parce que ce ne sont pas des ouvrages de fiction. Et qu’ils ont un rapport à la créa.

Le premier s’intitule « Les Fondamentaux de la typographie » (Gavin Ambrose et Paul Harris, éditions Pyramyd). C’est un précis très académique mais joliment mis en page4 sur l’histoire et les règles de typographie. C’est à la fois très didactique5 et plutôt fun –si on s’intéresse à la typographie, s’entend.

Le second6 est « Le Détail en typographie » (de Jost Hochuli, éditions B42). Plus austère et plus dans l’approfondissement des notions de typographie, on dirait presque le pense-bête du premier.

Et ces deux ouvrages7 m’ont été conseillés par mon poto-collègue Victor-Pierre. Qu’il en soit ici typographiquement remercié.

Les deux livres en question, devant ma nouvelle machine à écrireLes deux livres en question, devant ma nouvelle machine à écrire


La course à rien du tout

Mais c’est que j’ai failli être en retard pour mon rendez-vous d’écriture ! Encore une semaine qui est passée à la vitesse d’un missile balistique.

Bon, d’accord. Il y a eu le week-end pascal entre temps. Qui n’a pas vraiment été reposant. Mais sympa tout de même.

Sinon, en vrac parce que…

  • Je vais recevoir mes cabochons colorés pour mon clavier la semaine prochaine, normalement
  • Je n’utilise pas assez mon nouveau clavier
  • Et je n’ai toujours pas trouvé8 où placer cette foutue lettre Z
  • Ma nouvelle fournée de savon sera prête à utiliser mercredi prochain
  • J’ai fait un shooting photo pour Gephyre. Hâte de voir le résultat
  • J’ai encore un sujet d’exo à préparer pour demain…

Du coup, on va en rester là. Bon vent et à bientôt !



  1. C’est de la dosette Nespresso. C’est moche, c’est pas bon, mais c’est pas comme si j’avais trop le choix…↩︎

  2. J’adore cette expression, elle me met systématiquement l’eau à la bouche.↩︎

  3. Alors que ce mot, pas du tout.↩︎

  4. Manquerait plus que ça…↩︎

  5. Je ne suis pas à la moitié et j’ai appris et découvert plein de choses. Reste à savoir si je vais m’en servir.↩︎

  6. Je ne l’ai pas encore attaqué.↩︎

  7. Plus un troisième que je garde pour plus tard.↩︎

  8. Ni réfléchit à…↩︎

Dans les épisodes précédents… Writever 2024 — Mars L’éclat de Coquille — Avril, tome 2
Dernières entrées L’éclat de Coquille — Mai, tome 1 Writever 2024 — Avril L’éclat de Coquille — Avril, tome 2 L’éclat de Coquille — Avril, tome 1 Writever 2024 — Mars Le bulletin de la Coquille — Mars Constat d’abandon Writever 2024 — Février Writever 2024 — Janvier Un dernier billet avant la fin du monde Un état du temps qui passe… Les Chants de Sennaar Le point écriture de la rentrée Jordan Mechner, Replay Le petit voyage en Crète — Les T-shirts Le petit voyage en Crète — Chapitre Final Le petit voyage en Crète — Chapitre 10 Le petit voyage en Crète — Chapitre 9 Le petit voyage en Crète — Chapitre 8 Le petit voyage en Crète — Chapitre 7 Le petit voyage en Crète — Chapitre 6 Le petit voyage en Crète — Chapitre 5 Le petit voyage en Crète — Chapitre 4 Le petit voyage en Crète — Chapitre 3 Le petit voyage en Crète — Chapitre 2 Le petit voyage en Crète — Chapitre 1 Saviez-vous qu’un chat a cosigné des recherches scientifiques ? Je n’ai plus la patience… Trois tiers de critiques Dans le périscope de juin 98 % (le court-métrage)