|||

La Fiabilité D’Apple ? La Légende S’érode

Les machines d’Apple ont deux clichés vivaces :

  1. C’est cher
  2. C’est fiable.

Si le premier point est loin de se démentir, le deuxième est de moins en moins vrai.

Certes, son système étant sur base Linux, intrisèquement la sécurité est toujours meilleure qu’un système Windows, les failles pouvant provenir de logiciels tiers ou de modules Firefox1.

Mais là où la fiabilité en a prit un coup c’est dans le fonctionnement même du système. Le système 9 était de loin le plus fiable existant2, et sans doute avec un peu d’expérience, le plus simple à maîtriser.

Avec l’avènement du système X, la donne a radicalement changé. Les dossiers Systèmes se sont monstrueusement complexifiés, et plus les versions avancent, plus le système ressemble à ce Windows tant maudit des macoufistes.

J’en ai pour preuve un des nombreux bugs du système actuel, Snow Leopard (10.6.2) qui m’a passablement irrité ces dernières heures.

Comme je le fais assez peu régulièrement, je me suis mis en tête de faire un peu de copie de sécurité de mes travaux stockés dans un disque firewire externe vers un disque NAS que je ne branche qu’au besoin, étant trop bruyant3. Classiquement, j’ouvre deux fenêtres du Finder, et je déplace les répertoires à copier vers leur destination.

Et là, presque systématiquement, je reçois un message d’erreur me disant que la copie est impossible puisque le dossier de destination existe déjà. Dossier que je suis en train de copier. Vous saisissez bien l’absurde du message ? C’est bon ? Merci.

Que faire ? Essayer une autre méthode. Je sélectionne le dossier à copier, clic droit, on fait copier, puis on clique sur la zone cible, clic droit et coller les éléments ici. Ça marche. Une fois, puis retour à l’absurde, le dossier que la copie crée empêche soi-disant ladite copie parce qu’il existe déjà.

Après moult batailles, il me reste une solution : créer à la main les répertoires cibles et copier ensuite les fichiers. Là, curieusement, ça marche. Mais c’est looooong et fastidieux. Et pis c’est pas normal.

Je craque, donc, et me rue sur le forum Apple pour voir ce qu’en disent les autres. Et je constate que je suis loin d’être le seul à subir ce problème, qui semble typique de la version actuelle de l’OS. Je parcours la discussion complète, qui fait quand même quelques pages. La première solution envisagée est la réparation des permissions4. Ça n’a —naturellement— rien donné…

Ensuite, on conseille de reformater les disques en MacOS Etendu, le format natif du système. Sans doute, mais 1° je n’ai pas de backup pour le backup (comprendre je n’ai pas de disque temporaire où stocker ce qui justement est déjà un stock) et 2° ledit disque doit rester dans un format compatible avec Windows, soit un bon vieux FAT32…

Enfin, je trouve deux conseils avisés. Le premier envisage tout simplement la copie via le Terminal. C’est bien une solution de linuxien («Le Terminal résous tout») mais à l’avantage d’être quasi-sûre. N’étant pas linuxien, je n’y avais pas pensé. Si la copie (ou tout autre opération, ça marche avec tout) ne fonctionne pas via le Terminal, rien d’autre ne fonctionnera.

Donc acte. La commande s’appelle ditto et est très simple. Par exemple :

ditto -V /Volumes/MAXIMAX/dossier-source/ /Volumes/NooT/dossier-cible/

Tout simplement, il faut indiquer quel répertoire copier vers quel autre répertoire. Et au passage, notez que la désignation des disques sous Mac est quand même plus claire que celle sous Linux… enfin, je trouve. Le -V est optionnel mais vous permettra de suivre dans le Terminal où en est la copie.

Et ça, ça marche ! Mais c’est encore un peu fastidieux.

L’autre conseil vient d’une constatation bête et méchante : l’erreur de copie est due à un mauvais fonctionnement (c-à-d un bug”) du Finder. Donc pour travailler sans problème, ne pas utiliser le Finder. Alors quoi ?

Dans la discussion sur le forum, quelqu’un a suggéré une application appelée Path Finder qui est une alternative au Finder. Malheureusement il s’agit d’un shareware plutôt onéreux5. Mais l’idée a commencé à faire son chemin sous mon petit crâne.

Qu’est-ce que j’ai sous la main qui me permette de naviguer dans les répertoires de mes disques ? Quelque chose qu’en tant que webdesigner j’utilise presque tous les jours… Mon client FTP !

Pour les néophytes6 un client FTP est le logiciel permettant de se connecter à Internet pour déposer (ou rapatrier) des fichiers sur une page web. Mon logiciel FTP s’appelle Forklift. C’est également un shareware mais lui ne coûte que 9,95$, soit la modique somme de 6,8€. Naturellement, vu les services qu’il me rend, cela fait pas mal de temps que j’ai acheté sa licence.

L’interface toute simple de ForkliftL’interface toute simple de Forklift

Et, comme vous le voyez sur la capture d’écran, Forklift se divise en deux fenêtre. En toute logique, un des panneaux affiche les fichiers locaux (c-à-d sur votre machine) et l’autre les fichiers distants (c-à-d sur le serveur). Contrairement à d’autres logiciels du même type, Forklift peut indépendamment afficher ce qu’on désire dans l’un ou l’autre des panneaux, voire deux serveurs distants différents7 ou … deux emplacements locaux !

La voilà, ma solution !

Et voilà, toutes mes copies ont été faites grâce à ce logiciel8 qui a su pallier une lamentable faille de fonctionnement du système d’Apple.

Alors en conclusion, puisque 1° Apple c’est cher, et que 2° Apple n’est plus si fiable que ça, si j’ajoute que 3° Windows Seven se montre plutôt bien foutu, il faut se rendre à l’évidence… ma prochaine machine qui remplacera mon bon vieux macbook, sera très très certainement un PC.

…sur lequel, ne vous inquiétez pas, il y aura aussi Ubuntu ;)


  1. Encore qu’à ce stade, la faute en incombe à l’utilisateur qui fait confiance à n’importe quoi…↩︎

  2. Hormis les Linux de l’époque, mais tellement confidentiels qu’on n’en parle même pas.↩︎

  3. J’espère que ça pourra changer dans la maison.↩︎

  4. Il s’agit là du remède miracle du Mac, quel que soit le problème, réparez d’abord les permissions, après on avise.↩︎

  5. 40$ la license, soit 27,5€ environs.↩︎

  6. Y’a pas de honte si on n’a pas l’utilité d’un tel truc.↩︎

  7. Idéal pour transférer directement d’un ftp à l’autre sans tampon.↩︎

  8. J’en ai quand même faites quelques unes par le Terminal, juste pour rigoler.↩︎

Dans les épisodes précédents… La Mauvaise Foi De Free Les (Bonnes) Résolutions Pour 2010
Dernières entrées Le train de nuit Le petit vélo de Vincent Corlaix Writever — Août 2021 Mes conseils en écriture Writever — Juillet 2021 Mes Petits Rêves De Grandeur Enfuis Writever — Juin 2021 Writever — Mai 2021 20 Ans De Marmite & Micro-Ondes Writever — Avril 2021 Jordan of Persia Cher Olivier, on Se Connait Si Bien… Les Archives Reprennent Du Service ! Writever — Mars 2021 Une Petite Madeleine : Le Starbird À La Recherche De L’homme De Rapa Iti Les Aventures Incroyables D’un Tweet Ordinaire Writever — Février 2021 Writever — Janvier 2021 Un État Des Lieux De Mon Silence Writever — Janvier 2021 Voyage En Alchimérie Voyage En Alchimérie Voyage En Alchimérie Alchimérie C’est L’histoire D’un Ordinateur Belge… Mais, J’ai Failli Oublier De Vous Dire… Les Montagnes Hallucinées Marmite & Micro-Onde a 20 Ans Un Petit Point Créa Salut, Dave