|||

ευχαριστώ Ελλάδα

Cérémonie d’ouverture des J.O. 2004 à Athènes.

Une réussie à 2000%. Un régal sans comparaison avec ce qui avait été fait avant. «Une cérémonie remise à l’échelle humaine.» (un commentaire surprenant mais très juste dans la bouche d’un commentateur sportif).

Le spectacle était d’une efficacité et d’une sobriété qui m’a rapellé celui de la commémoration du débarquement. Les fresques humaines étaient très bien faites, le fil conducteur intelligent, la prouesse technique (cette sculpture immense se divisant de plus en plus pour que les fragments forment une montagne accoueillant un olivier par exemple) incroyable et la réalisation télé très réussie.

En résumé, j’ai passé un excellent moment de télévision, ce qui devient aussi rare qu’un homme politique crédible.


Le spectateur télévisuel est un crétin fini, a peine assez intelligent pour continuer à respirer. C’est ce que doivent penser tous les directeurs de chaînes. Et le commentateur (sportif surtout) est là pour pallier à cette consternante lacune, apparement.

Avant de zapper sur Eurosports, j’ai commencé à regarder la cérémonie d’ouverture sur France2. C’est Gérard Holtz et Jean Rochefort qui étaient au micro. J’ai beaucoup de respect pour M. Rochefort, mais je ne pense pas qu’il soit le choix le plus judicieux pour ce genre d’exercice. Qui plus est, le simple fait d’entendre la voix de crécelle de ce pauvre clown de Hotlz me donne comme réflexe de survie de zapper.

Eurosport était guêre mieux, mais quand même. Ils avaient la délicatesse de se taire aux meilleurs passages (même s’ils ont complètement bousillé le duel de tambours du début). Et puis j’avoue que c’était sympa de leur part (quoique parfaitement normal) de donner des infos sur les portes-drapeau et les représentants de chaque délégation.

Mais le souhait que j’ai, c’est qu’en tant que spectateur d’un tel évènement j’amerais vraiment qu’on me laisse la liberté de pouvoir en profiter sans avoir cette constante et insupportable présence invisible qui passe son temps à commenter bêtement (la plupart du temps), de manière redondante à l’image et de toute façon intrusive et destructrice qu’est le commentaire audio.

En résumé : messieurs de la télé, fermez votre gueule. Merci.

Dans les épisodes précédents… Encerclage cubique (et inversement) Purpurine Cornegidouille
Dernières entrées L’axiome de la visibilité absolue J’ai cassé mon vélo Le séjour en Grèce 2022 — la totale Des insultes classes J’ai refait du vélo ! L’histoire triste d’un bête clavier Ελλάδα 2022 — Jour 14 Ελλάδα 2022 — Jour 13 Ελλάδα 2022 — Jour 12 Ελλάδα 2022 — Jour 11 Ελλάδα 2022 — Jour 10 Ελλάδα 2022 — Jour 9 Ελλάδα 2022 — Jour 8 Interlude Ελλάδα 2022 — Jour 7 Ελλάδα 2022 — Jour 6 Ελλάδα 2022 — Jour 5 Ελλάδα 2022 — Jour 4 Ελλάδα 2022 — Jour 3 Ελλάδα 2022 — Deuxième Jour Ελλάδα 2022 — Premier(s) jour(s) Ελλάδα 2022 — Le Départ Les preparatifs se preparent. Un test d’écriture depuis la tablette Un peu de vocabulaire ? Ce jeu qui me ramène chez moi… Quelques nouvelles en passant… À moi l’Oscar ! Du recul sur une superproduction Lettre ouverte à la régie de bus d’Aix-en-Provence En passant…