|||

Mes conseils en écriture

Quelques pépites de sagesse et de techniques d’un auteur inconnu

Je vois souvent passer sur le réseal social que je pratique1 des conseils en écriture postés par des auteur, des amis, des amis auteurs, ou des gens que je ne connais pas mais qui sont copieusement retouités par les précédemment cités.

Alors, je me suis dit, pourquoi pas ?

Je n’ai, en réalité, aucune légitimité à donner des conseils pour mieux écrire. Du coup, je ne vois aucune raison de ne pas le faire.

Les outils

Depuis que je suis en âge et en envie d’écrire, j’ai sans doute tout essayé comme outils2. Et, encore maintenant, chacun s’approprie ce qu’il considère les meilleurs outils à ses yeux.

De mon point de vue, l’idéal reste le stylo et le cahier.

De même qu’en lecture, je peux facilement passer du numérique à l’analogique de papy, c’est également le cas en écriture. Alors…

Mes outils d’écriture analogiques

J’ai la collectite des stylos plume. J’adore ça. Ce que j’ai en ce moment c’est :

  • Un Kaweco Classic Sport Guilloche
  • Un Waterman tout simple mais très élégant, offert par ma Douce
  • Un stylo sans marque tout noir (même la plume) utilisant des cartouches à pompe
  • Un stylo en bois pas super bien fichu dans lequel j’ai mis des cartouches d’encre orange, parce que pourquoi pas ?
  • Un stylo de pseudo calligraphie Plumix parce que ça a tout de suite plus de gueule d’écrire en pleins et déliés…
  • Bien entendu, j’ai toujours du stylo bille, des feutres, des crayons3, au cas où…

Comme support, j’ai bien entendu la pléthore de carnets Moleskine (ou clones) aux formats poche ou A5, et des tas de cahiers d’écolier grecs, parce que j’adore le lignage qu’ils ont.

Mon conseil de pro en écriture :

N’importe quel stylo ou crayon, et n’importe quel tas de feuilles blanches suffit à écrire. Alors, bon, au boulot !

Mes outils d’écriture numériques

Parce que j’écris presque sans doute autant sur papier que sur écran, j’ai testé des tas de trucs et applis pour écrire. Des plus complexes (Scrivener, Bibisco, etc…) au plus simples (FocusWriter, Writemonkey, etc…), sans parler d’outils corollaires d’aides à l’écriture ou la concentration.

Si vous voulez faire un tour des applications de boss de fin de niveau, je vous recommande la lecture du dossier qu’a fait Lionel Davoust sur son site.

De mon côté, voici mes outils de prédilection :

  • Writemonkey 3, éditeur de texte distraction-free qui permet de travailler sur plusieurs machines (grâce à une synchro cloud) et qui gère des dossiers de projets.
  • VS-Codium, éditeur de code qui me sert essentiellement à écrire et gérer mes différents blogs, mais qui peut fonctionner également de la même manière que WM3 (juste au dessus), c’est-à-dire 1 dossier = 1 projet d’écriture.
  • Notion, mon méta-carnet de notes virtuel. Tellement puissant que je n’utilise pas 10% de ce qu’il est capable de faire4, mais il est vraiment chouette. Attention : sa courbe d’apprentissage peut être déroutante.
  • Notejoy, un carnet de notes virtuel collaboratif. Outil indispensable pour la rédaction des Archives, par exemple, mais pas que.
  • Antidote, LE correcteur orthographique ultime, bourré de conseils, de dictionnaires, et qui est capable de savoir dans quel registre d’écriture vous vous trouvez. Indispensable.

Or, donc, ce sont mes outils du moment. Rien ne dit que d’ici 6 mois un an ce soient encore les mêmes.

Mon conseil de pro en écriture :

Un simple bloc-note de base suffit à taper du texte, donc tout autre outil ne sera qu’un bonus de confort que vous vous offrirez. Alors, bon, au boulot !

Techniques d’écriture

On se pose énormément de questions lorsqu’on a des velleités d’écritures. En voici un petit florilège auquel je répondrai juste après :

  • Doit-on faire un plan, un synopsys ?
  • Doit-on écrire au passé ou au présent ?
  • Doit-on faire des listes ? Des fiches de personnage ?
  • Le mind-mapping est-il nécessaire ?
  • Le pomodoro va-t-il me sauver la vie ?
  • Faut-il écrire son histoire dans l’ordre ?
  • Est-ce que je vais (enfin) gagner des sous ?
  • Suis-je obliger de polémiquer et râler sur Twitter pour être un auteur reconnu ?
  • Est-ce que, finalement, mon idée vaut le coup d’être écrite ?

Je peux faire une réponse globale à presque toutes ces questions :

J’en sais fichtre rien… (Pour les autres question, la réponse est : non.)

Mon conseil de pro en écriture :

Moi, personnellement, j’écris comme je suis venu au monde : en hurlant et en donnant des coups de pieds autours de moi.

J’espère que ces conseils vous aideront dans votre difficile chemin qu’est l’autorat l’autoritisme l’autoration l’écriture.

Et, n’oubliez pas ; le plus simple quand on chemine, c’est de faire demi-tour.

Alors, bon, au boulot !



  1. @CorlaixVincent↩︎

  2. Même le calame fait main. C’est vous dire…↩︎

  3. Parce que je dessine aussi… un peu… parfois…↩︎

  4. Je ne suis pas franchement persuadé d’avoir besoin des 90% restants…↩︎

Dans les épisodes précédents… Writever — Juillet 2021 Writever — Août 2021
Dernières entrées Writever — Novembre 2021 Writever — Octobre 2021 Writever — Septembre 2021 Le train de nuit Le petit vélo de Vincent Corlaix Writever — Août 2021 Mes conseils en écriture Writever — Juillet 2021 Mes Petits Rêves De Grandeur Enfuis Writever — Juin 2021 Writever — Mai 2021 20 Ans De Marmite & Micro-Ondes Writever — Avril 2021 Jordan of Persia Cher Olivier, on Se Connait Si Bien… Les Archives Reprennent Du Service ! Writever — Mars 2021 Une Petite Madeleine : Le Starbird À La Recherche De L’homme De Rapa Iti Les aventures incroyables d’un tweet ordinaire Writever — Février 2021 Writever — Janvier 2021 Un État Des Lieux De Mon Silence Writever — Janvier 2021 Voyage en Alchimérie Voyage en Alchimérie Voyage en Alchimérie Alchimérie C’est L’histoire D’un Ordinateur Belge… Mais, J’ai Failli Oublier De Vous Dire… Les Montagnes Hallucinées