|||

Citations drôlatiques

Florilège n°1

Certaines citations resteront anonymes pour préserver la santé relationnelle de leur auteur. S’ils se reconnaissent, désolé chérie j’ai pas pu résister…

Les médias ne sont jamais aussi intéressants que lorsqu’ils sont en grève

La seule différence entre moi et moi, c’est que moi, au moins, je me ressemble

Dans le doute, poil à mazout

Neige en août, pâté en croute

Qui mange un fromage vole un roi-mage

Névrosé compulsif à tendances gustatives monomaniaques…

— La poésie c’est une constipation qui se transforme tout à coup en diarrhée.
— C’est flatulant, répondit-elle.

Je voudrai faire quelque chose de futile et d’infini, disait-il en grattant un caillou

On ne dit plus «Salut, comment tu vas ?» mais «Salut, t’as lu mon blog ?»

Humainement, y’a de tout partout

Quand je dis que je faisais la cuisine lorsque j’étais seul, ça revient à dire qu’on fait l’amour lorsqu’on se masturbe

Ca y est… le temps que je me décide à aller chercher mon carnet, j’ai oublié ce que je voulais noter…

Puisque le temps semble passer lentement lorsqu’on s’ennuie, il suffit de se faire chier à mort pour être immortel, non ?

Windows et McDo même combat : tant qu’on ignore qu’il y a mieux, on ignore qu’il y a pas pire

Si mon enclume avait des ailes, on l’appellerait Kiki

C’qui faut savoir c’est où on va. Sinon on ira pas.

Tu m’interromps bêtement au moment où j’allais te dire le plus beau mensonge de ma vie. (Achille Chavée)

J’ai ralenti la musique. A l’oeil ça s’entend pas…

C’est dur la vie. Mais ça fait partie de la vie

Toi, je vais te tailler un costume en peau de baffes

En fait, y’a personne qu’est plus fort que tous le monde

Street Fighter c’est l’oignon du jeu vidéo

La diagonale du vide n’est pas très peuplée

Voilà. C’est tout pour le moment. Et comme ça, ça c’est fait. Et merci bien.

Dans les épisodes précédents… Maintenant, ça va ch… dessiner ! Cet aprèm je me suis équipé : Bon, j’avais déjà le porte-mine. J’étais parti pour me trouver des Rötring qu’on utilise dans le déssindus, mais j’en Paris - Moleskine
Dernières entrées L’axiome de la visibilité absolue J’ai cassé mon vélo Le séjour en Grèce 2022 — la totale Des insultes classes J’ai refait du vélo ! L’histoire triste d’un bête clavier Ελλάδα 2022 — Jour 14 Ελλάδα 2022 — Jour 13 Ελλάδα 2022 — Jour 12 Ελλάδα 2022 — Jour 11 Ελλάδα 2022 — Jour 10 Ελλάδα 2022 — Jour 9 Ελλάδα 2022 — Jour 8 Interlude Ελλάδα 2022 — Jour 7 Ελλάδα 2022 — Jour 6 Ελλάδα 2022 — Jour 5 Ελλάδα 2022 — Jour 4 Ελλάδα 2022 — Jour 3 Ελλάδα 2022 — Deuxième Jour Ελλάδα 2022 — Premier(s) jour(s) Ελλάδα 2022 — Le Départ Les preparatifs se preparent. Un test d’écriture depuis la tablette Un peu de vocabulaire ? Ce jeu qui me ramène chez moi… Quelques nouvelles en passant… À moi l’Oscar ! Du recul sur une superproduction Lettre ouverte à la régie de bus d’Aix-en-Provence En passant…