|||

Sanctum Corpus

Olivier Saraja

Quoi de mieux, sur un blog à visée littéraire, qu’une critique de roman ? Un roman, dites-vous ? La réponse est intéressante, mais la question était rhétorique, alors on va en rester là, voulez-vous ?1

Sanctum Corpus d’Olivier SarajaSanctum Corpus d’Olivier Saraja

Situé dans un futur post-apocalyptique, ce court roman vous fait suivre les déboires de Viktor, scientifique œuvrant au sein de la cité Gamma. Celle-ci est l’une des rares cités prospères et sûres, protégée par un mur d’énergie permettant à ses habitants de survivre en plein désert radioactif, séquelle d’une guerre contre une invasion extra-terrestre.

Ceux-ci, apparus il y a des dizaines d’années, tentent régulièrement et maladroitement de percer les défenses de la cité. C’est au cours d’une de ces incursions que Viktor va être victime d’un accident qui va le conduire à quitter le sein de sa cité et l’emmener au-delà de ce qu’il croyait connaitre…

Sanctum Corpus est une jouissive plongée dans un futur dystopique. Le récit d’Olivier raconte avec une plume énergique et efficace un futur où les dérives de l’ingénierie génétique, de la cybernétique et de la course effrénée au transhumanisme se livrent une guerre sans merci.

Écrit avec la nervosité d’un épisode de série, cette histoire réussit la gageure d’avoir les qualités d’un grand roman, et l’on ne peut que regretter, entrainé par l’histoire, qu’on doive le terminer si vite.

Olivier dessine ses personnages avec justesse et efficacité, nous les campant en quelques traits qui marquent. La situation, les décors sont impeccablement dressés et suffisent à soutenir une action souvent haletante.

Juste un petit détail qui semble être un tic de l’auteur : sautez le résumé du début, vous n’en aurez pas besoin.

L’auteur propose un extrait gratuit sur son site, mais je ne peux que vous encourager à acheter le texte complet pour le prix modique de 1,99 €. Il est disponible ici :

Bonne lecture, et choisissez soigneusement votre camp ;)


  1. Non, ce n’est pas une pitoyable tentative d’imiter le style de l’Odieux Connard. Et si vous le pensez, je vous envoie… heu… Pedro pour vous apprendre la politesse.↩︎

Dans les épisodes précédents… Un dépoussiérage du blog ? Et pourquoi pas ? J’essaie tant bien que mal de reprendre une activité d’écriture saine et régulière. Ma situation professionnelle actuelle, aussi Zombie Kebab On va finir par me croire agent commercial d’Olivier. La coïncidence a fait que j’ai lu de lui trois ouvrages coup sur coup. D’abord, il a eu
Dernières entrées L’axiome de la visibilité absolue J’ai cassé mon vélo Le séjour en Grèce 2022 — la totale Des insultes classes J’ai refait du vélo ! L’histoire triste d’un bête clavier Ελλάδα 2022 — Jour 14 Ελλάδα 2022 — Jour 13 Ελλάδα 2022 — Jour 12 Ελλάδα 2022 — Jour 11 Ελλάδα 2022 — Jour 10 Ελλάδα 2022 — Jour 9 Ελλάδα 2022 — Jour 8 Interlude Ελλάδα 2022 — Jour 7 Ελλάδα 2022 — Jour 6 Ελλάδα 2022 — Jour 5 Ελλάδα 2022 — Jour 4 Ελλάδα 2022 — Jour 3 Ελλάδα 2022 — Deuxième Jour Ελλάδα 2022 — Premier(s) jour(s) Ελλάδα 2022 — Le Départ Les preparatifs se preparent. Un test d’écriture depuis la tablette Un peu de vocabulaire ? Ce jeu qui me ramène chez moi… Quelques nouvelles en passant… À moi l’Oscar ! Du recul sur une superproduction Lettre ouverte à la régie de bus d’Aix-en-Provence En passant…