|||

Je déteste Apple…

C’est beaucoup dire. C’est surtout moi que je déteste.

Vous savez tous que j’ai commandé un Mac Mini (que j’appellerai désormais Minimac parce que c’est plus joli). Sur le site c’était marqué «Livré sous 5 jours après acceptation du dossier de financement». Naïvement j’ai cru que je l’aurai en moins d’une semaine.

Sauf qu’il n’est précisé nul part le délai d’attente pour que le dossier soit accepté. C’est une semaine. Bon.

Alors quand j’ai été voir sur le site le suivi de ma commande et que j’ai vu passer le status de mon Minimac de under review à processing order j’étais trop folle contente. D’autant qu’il y avait une date affichée bien en vue : le 14. Aujourd’hui !

Au boulot, on devait charger les camions avec not’matos de roadie pour demain. Demain je pars pour trois jour en prestation à Deaville. Je ne pouvais donc pas poser de RTT pour jouer les Soeur Anne. Heureusement, on a chargé plutôt rapidement les camions, ce qui fait que pour 14h15 j’étais à la maison en train de zieuter dans la boite aux lettres si UPS n’aurait pas laissé un mot du genre «Sommes passé n’étais pas là vous avez 24h pour convenir d’un rendez-vous dans un endroit isolé passé ce délai on broie votre machin à coup de masse et on renvoie les morceaux au vendeur». Je brode, mais un truc dans le genre. Bon, y’avait pas.

Je m’installe donc pour ma veille : affalé dans le canapé, coca, eskimo, pomme (pour adoucir le trop-plein de sucre), et Apollo 13 et AvP commentés par les réas respectifs que j’écoutais d’une oreille distraite, attentif à tout bruit de moteur diesel en décélération.

A 17h, je panique comme une pucelle attendant son cavalier devant l’enmener à sa première boume.

A 17h30, je peste contre à peu près tout autours de moi, et je me dirige vers le téléphone, le numéro de l’AppleStore en main, les références de ma commande de l’autre, et des répliques bien senties prêtes à fuser entre les dents, du genre «Vous croyez ça humain de jouer avec les nerfs des gens ?»

A 17h33, j’ai l’air con.

La gentille dame de chez Apple m’explique avec beaucoup de tact que la date que j’ai vue ne correspond pas à la date de livraison, mais à la date de sortie d’usine. En effet, maintenant que je suis retourné voir sur le suivi, ça me saute aux yeux comme un popup de site porno sur un PC : Est. Build c’est marqué. Soit décortiqué et traduit : Date estimée de construction. Tandis que je me liquéfie de honte et de dépression nerveuse, la dame ajoute que le transporteur l’aura aujourd’hui ou demain et que donc le petit pépère sera chez moi d’ici le début de semaine prochaine.

Je balbutie des remerciements sincères bien qu’un peu forcés quant au ton jovial qui camoufle mal mon état pathétique et je raccroche.

Je suis resté quelques secondes à contempler le téléphone, me demandant si se pendre avec le cordon m’aiderait, puis je me suis trainé à l’étage pour taper ceci.

C’est vrai que je me sens un peu mieux. Mais ils perdent rien pour attendre, rhaaaa!

Dans les épisodes précédents… Questionnaires à la c… Le musée de la B.D, récit complet
Dernières entrées Cher Olivier, on se connait si bien… Hebdo-Cubes Hebdo-Cubes Les Archives reprennent du service ! Hebdo-Cubes Writever — Mars 2021 Une petite madeleine : le Starbird Hebdo-Cubes Hebdo-Cubes Hebdo-Cubes À la recherche de l’homme de Rapa Iti Hebdo-Cubes Les aventures incroyables d’un tweet ordinaire Writever — Février 2021 Hebdo-Cubes Writever — Janvier 2021 Hebdo-Cubes Un état des lieux de mon silence Hebdo-Cubes Hebdo-Cubes Writever — Janvier 2021 Hebdo-Cubes Voyage en Alchimérie Hebdo-Cubes Hebdo-Cubes Voyage en Alchimérie Voyage en Alchimérie Alchimérie Hebdo-Cubes Hebdo-Cubes C’est l’histoire d’un ordinateur belge…