|||

Un peu de vocabulaire ?

J’adore les mots. J’adore la langue francaise, malgré ses difficultés, ses règles et ses contradictions dignes d’un manuel de pilotage d’une centrale nucléaire russe des années soixantes. Ou pire.

Mais, j’aime sa richesse1, sa poésie intrisèque et même sa sonorité.

Ne me faites pas non plus dire ce que je n’ai pas dit. Je ne met pas le francais sur un piédestal par rapport à d’autres langues. Loin de moi l’idée de faire une tier list des plus belles langues. C’est idiot et terriblement subjectif.

Je ne suis pas le seul, preuve en est le Bulletin qui vient d’éditer un très chouette livre pour les amoureux des mots.

Néanmoins, voici un petit billet d’amour pour des mots étranges, oubliés ou simplement curieux.

De jolis mots ignorés ou oubliés

Glabelle (n.f.) — l’espace situé entre les deux sourcils.

Pétrichor (n.m.) — Odeur de la terre chaude (et par extention d’un sol en général) après la pluie.

Ferret (n.m.) — L’embout métallique à l’extrémité d’un lacet.

Fourchon (n.m.) — La dent d’une fourchette (se dit aussi pour une fourche).

Hé, non, aucun rapport avec l’adverbe « à califourchon » qui viens de l’ancien français « a caleforchies », qui signifie… à califourchon.

Columelle (n.f.) — Axe central d’un élément biologique. Par exemple, la partie située entre les deux narines se nomme la columelle nasale.

Ardélion (s.m.) — Un joli mot pour un qualificatif péjoratif. Un ardélion est une personne qui se donne des airs empressés, qui se mèle de tout. Ça devrait pouvoir revenir à la mode.

Bouquetier (s.m.) — Littéralement, un objet où mettre un bouquet. Bref, un vase. Par extension, on parlait autrefois de jardin bouquetier, soit un jardin de fleurs.

Patte-pelu, ue (s.m/f.) — À l’image du chat ou du renard aux pattes pelues (poilues, donc), une personne dite patte-pelue est une personne sournoise, rusée.

Happelourde (s.f.) — Pierre vulgaire qui a l’apparence d’une pierre précieuse. Par extention, se dit d’une personne en apparence agréable et intelligente qui s’avère dépourvue d’esprit.

Pantophile (n.m.) — Je n’ai malheureusement pas trouvé d’occurence de ce mot dans les différents dicos que je consulte. Néanmoins, sémantiquement il se tient. Il pourrait qualifier quelqu’un qui aime tout. Vraiment, tout.

Pour terminer cette liste non exhaustive, un mot à utiliser en complet sous-entendu…

Bonace (s.f.) — Terme qualifiant l’état de tranquilité de la mer, notamment après un orage. En d’autres termes, un calme plat.

Bien évidemment, cette liste est très incomplète, partiale et subjective. J’espère qu’elle vous plaira. Si vous avez des suggestions, n’hésitez pas à m’en faire part, par mail ou sur Twitter !


Crédits photos : SnapWire & Pixabay sur Pexels.com



  1. Pour citer un ami : « Il n’y a pas de véritables synonymes en francais. Chaque mot-cousin a une signification subtilement différente. »↩︎

Dans les épisodes précédents… Ce jeu qui me ramène chez moi…
Dernières entrées Un peu de vocabulaire ? Ce jeu qui me ramène chez moi… Quelques nouvelles en passant… À moi l’Oscar ! Du recul sur une superproduction Lettre ouverte à la régie de bus d’Aix-en-Provence En passant… Dentisterie, suite Quelques infos, en vrac… Hier, je suis allé au dentiste… Writever — Décembre 2021 Je ne sais plus quoi écrire… Writever — Novembre 2021 Writever — Octobre 2021 Writever — Septembre 2021 Le train de nuit Le petit vélo de Vincent Corlaix Writever — Août 2021 Mes conseils en écriture Writever — Juillet 2021 Mes petits rêves de grandeur enfuis Writever — Juin 2021 Writever — Mai 2021 20 ans de Marmite & Micro-ondes Writever — Avril 2021 Jordan of Persia Cher Olivier, on se connait si bien… Les Archives reprennent du service ! Writever — Mars 2021 Une petite madeleine : le Starbird À la recherche de l’homme de Rapa Iti