|||

Purpurine Cornegidouille

Un titre assez particulier, n’est-ce pas ? Je n’ai aucune idée de sa signification. Sinon je ne l’aurai pas écrit ;)

Eole devait passer le week-end à la maison. Au programme une ballade à Lille avec achats dispendieux de livres au Furet, boustifaille quelconque (disons à 90% les 400 coups), visite éclair à Rocambole et retour maison.

Et le dimanche ? Un éventuel saut à Arras pour la traditionnelle fête de l’Andouillette (qui n’a jamais mangé de l’andouillette d’Arras ne sait pas ce qu’est une andouillette).

Oui, mais voilà. Depuis une semaine, l’Eole s’est envolé. De son travail je reçois un mail m’expliquant qu’il sera en rendez-vous clientèle jusqu’au 30 (donc week-end inclu…) et de l’autre je reçois un mail collectif expliquant que les travaux de son appart ont commencé et qu’il est obligé de s’exiler.

Pas un mot à moi, pas un coup de fil non plus. Ca fait une semaine que j’essaye de le joindre sans succès.

Venant de lui je trouve ça bizarre.

Je billebroque entre l’agaçement d’avoir prit une RTT pour rien, la rancoeur de n’avoir pas de nouvelle directe et précise, et l’inquiétude façe au comportement peu habituel d’Eole.

Merdalors.


Tiens, une série de petits jeux en ligne que j’ai adoré. Ils sont de qualité et difficulté variables, mais ont tous en commun un style de jeu point & click et une atmosphère que les amateurs de Myst appréçierons.

The Girl with the Lost Head

Jeu japonais très poétique où vous devez aider une petite fille dont la tête a été échangée avec son ballon. A part la toute dernière énigme, ce jeu est assez simple et trop court.

The Crimson Room

Et sa suite The Viridian Room, un jeu en apparence tout simple : il faut sortir de la pièce. Mais c’est l’un des jeux les plus retors auquel j’ai joué. Même si les énigmes restent logiques, elles sont difficile à percer. N’hésitez pas à cliquer partout !

Chasm

Un jeu d’aventure très inspiré Lucasarts. Le personnage est très cartoon, mais l’ambiance elle-même ainsi que les énigmes (bien velues) sont plutôt mystiennes. Mignon.

Samorost

Ce jeu est décrit par Kontraband comme le télescopage d’un artiste Flash et d’une certaine quantité de drogue. Ce jeu, tchèque, est d’une beauté et d’une poésie particulière à l’europe de l’est, mais c’est mon préféré. Il n’est pas difficile et un peu trop court.

Voilà. Amusez-vous bien !

Dans les épisodes précédents… ευχαριστώ Ελλάδα J’ai oublié d’vous dire
Dernières entrées L’éclat de Coquille — Mai, tome 1 Writever 2024 — Avril L’éclat de Coquille — Avril, tome 2 L’éclat de Coquille — Avril, tome 1 Writever 2024 — Mars Le bulletin de la Coquille — Mars Constat d’abandon Writever 2024 — Février Writever 2024 — Janvier Un dernier billet avant la fin du monde Un état du temps qui passe… Les Chants de Sennaar Le point écriture de la rentrée Jordan Mechner, Replay Le petit voyage en Crète — Les T-shirts Le petit voyage en Crète — Chapitre Final Le petit voyage en Crète — Chapitre 10 Le petit voyage en Crète — Chapitre 9 Le petit voyage en Crète — Chapitre 8 Le petit voyage en Crète — Chapitre 7 Le petit voyage en Crète — Chapitre 6 Le petit voyage en Crète — Chapitre 5 Le petit voyage en Crète — Chapitre 4 Le petit voyage en Crète — Chapitre 3 Le petit voyage en Crète — Chapitre 2 Le petit voyage en Crète — Chapitre 1 Saviez-vous qu’un chat a cosigné des recherches scientifiques ? Je n’ai plus la patience… Trois tiers de critiques Dans le périscope de juin 98 % (le court-métrage)