|||

Le soleil avait timidement lancé ses premiers rayons…

Encore eût-il fallu que le sujet fut suffisamment intéressant pour continuer d’écrire dessus.  Ce qui, à l’évidence, n’était pas le cas. C’est bien dommage, car le doux crissement de la plume sur le papier, et la suave fluidité des lettres et des mots se formant tels des serpents le long d’une ligne invisible, a un effet apaisant pour l’âme.

Mais écrire sans but, comme je le fais à présent, ne sert presque à rien et si la douce caresse décrire un peu avant fait son effet, savoir que ce texte n’a aucune finalité en annule tout le bienfait.

C’est con, hein?

Dans les épisodes précédents… Message perso mais collectif Chronique littéraire : Émile Delcroix & l’ombre sur Paris
Dernières entrées L’axiome de la visibilité absolue J’ai cassé mon vélo Le séjour en Grèce 2022 — la totale Des insultes classes J’ai refait du vélo ! L’histoire triste d’un bête clavier Ελλάδα 2022 — Jour 14 Ελλάδα 2022 — Jour 13 Ελλάδα 2022 — Jour 12 Ελλάδα 2022 — Jour 11 Ελλάδα 2022 — Jour 10 Ελλάδα 2022 — Jour 9 Ελλάδα 2022 — Jour 8 Interlude Ελλάδα 2022 — Jour 7 Ελλάδα 2022 — Jour 6 Ελλάδα 2022 — Jour 5 Ελλάδα 2022 — Jour 4 Ελλάδα 2022 — Jour 3 Ελλάδα 2022 — Deuxième Jour Ελλάδα 2022 — Premier(s) jour(s) Ελλάδα 2022 — Le Départ Les preparatifs se preparent. Un test d’écriture depuis la tablette Un peu de vocabulaire ? Ce jeu qui me ramène chez moi… Quelques nouvelles en passant… À moi l’Oscar ! Du recul sur une superproduction Lettre ouverte à la régie de bus d’Aix-en-Provence En passant…