|||

Et paf ! 5 à zéro

J’habite avec ma Crou à un carrefour en pleine ville. Les deux rues sont à sens unique, et l’une est prioritaire sur l’autre puisqu’elle débouche à sa droite. J’ai enménagé ici depuis avril dernier.

En l’espace de sept mois maintenant, j’ai assisté à 5 accidents 1/2 pour refus de priorité. Les 2 1/2 derniers dans la même semaine à deux jours d’interval. Le demi-accident s’est passé hier matin, une voiture d’intervention des pompiers a failli se faire emboutir. Y’a eu échanges d’invectives et quelques centimètres de gomme sur le bitume. Je me suis donc permis de l’insérer dans mon compte.

Le premier a impliqué deux voitures. De la tôle froissée, des bris de verre, peut-être un peu de liquide de refroidissement. Le second a impliqué une mobylette de livreur de pizza qui s’est vu refusé la priorité par une voiture. Le pauvre a également vu de très près le capot de ladite voiture. Il s’en est tiré en boitillant un peu.

Le troisième fut le plus grave de tous. Un scooter s’est fait faucher par une voiture. Le pauvre scooteriste a fait un très moche vol plané pour retomber sur le côté, une jambe contre un garde-fou métallique. Il a fallu deux heures et l’intervention d’un chirurgien du SMUR pour que les pompiers soient sûrs de le bouger et le mettre en civière sans lui faire trop mal et agraver le cas.

L’accident n°3L’accident n°3

Le quatrième fut une pauvre jeune nana de la Poste, fauchée elle aussi par un Gros Con en BMW©1. Elle a eu plus de chance que son prédécésseur, mais est tout de même repartie en ambulance des pompiers, une jambe de son jeans proprement ouverte.

Le cinquième est arrivé hier soir. Nous rentrions de course, on a vu la rue bouchée et deux voitures bloquées au milieu. Pas de gros dégâts et quelques personnes bien embarassées…

Après l’accrochage n°4 (la postière) nous sommes descendu demander au flics encore là à qui nous devions signaler la fréquence des accidents ici. Ils ont été assez surpris et surtout horrifiés quand je leur ai fait un compte rendu de ceux auxquelles on avait assisté, «sans parler de ceux qui ont sûrement eu lieu quand on était pas là» a ajouté ma Crou.

Mais, d’un air un peu désabusé, ils nous ont répondu que la signalisation dépendait de la mairie, seule apte à changer cet état de fait, et que la seule chose qu’ils voyaient pour répondre à ma question était de regrouper des témoignages du quartier et envoyer le tout à la mairie…

… ouaip. Nous on se dit que transformer la priorité en stop et ajouter en face un miroir suffirait à réduire considérablement les risques. Pour ce que ça coûte…

… on se dit aussi qu’on attend certainement un mort pour que les choses bougent. Triste, hein ? Et nous, de notre côté, on évite le plus possible d’avoir à déboucher par cette voie.

Voilà. Je vous laisse mijoter tout ça. De mon côté, je vais voir s’il n’y a pas moyen de se faire un petit cocktail à la vodka de l’autre côté.

Bon vent, et merci bien.


  1. …qui s’est plus inquiété de ses rendez-vous de la journée que de ce qu’il avait provoqué, et qui clamait à qui voulait bien l’entendre —c’est à dire pas grand monde— qu’elle était arrivé à 200 à l’heure -avec un scooter 50cc ha ha ha.

Dans les épisodes précédents… Chasse aux champignons Stargate Basement — Le Tok’ra
Dernières entrées Cher Olivier, on se connait si bien… Hebdo-Cubes Hebdo-Cubes Les Archives reprennent du service ! Hebdo-Cubes Writever — Mars 2021 Une petite madeleine : le Starbird Hebdo-Cubes Hebdo-Cubes Hebdo-Cubes À la recherche de l’homme de Rapa Iti Hebdo-Cubes Les aventures incroyables d’un tweet ordinaire Writever — Février 2021 Hebdo-Cubes Writever — Janvier 2021 Hebdo-Cubes Un état des lieux de mon silence Hebdo-Cubes Hebdo-Cubes Writever — Janvier 2021 Hebdo-Cubes Voyage en Alchimérie Hebdo-Cubes Hebdo-Cubes Voyage en Alchimérie Voyage en Alchimérie Alchimérie Hebdo-Cubes Hebdo-Cubes C’est l’histoire d’un ordinateur belge…